Ouvrir une entreprise en Suisse: quel statut juridique choisir pour votre activité?

Quand on souhaite ouvrir une entreprise en Suisse, se demander quelle forme juridique suisse choisir est une étape obligatoire… et qui pourrait en décourager plus d’un.

Chaque type de société suisse possède ses propres caractéristiques.

Dans cet article, nous n’allons pas simplement vous décrire les spécificités de chaque forme juridique suisse.

Mais nous allons également vous conseiller le bon statut juridique en fonction de la typologie de votre activité. 

Pour se lancer en solo: vous avez le choix

Pour se mettre à son compte en Suisse mais rester seul au sein de ses activités, vous avez deux options:

La raison individuelle

Si vous êtes prêt à assumer le risque économique de votre petite ou moyenne structure, la forme juridique évidente pour créer votre entrerpise est la raison individuelle Suisse.

Pour obtenir ce statut, vous devez avoir déjà entamé votre activité et le coût de création est situé entre CHF 0-1200 en fonction de si vous vous faîtes conseiller sur les modalités de création et de si vous devez inscrire votre entreprise indviduelle au registre du commerce.

En effet, à partir de CHF 100 000, elle nécessite l’inscription au registre du commerce, ainsi qu’à une caisse de compensation.

L’entreprise n’a pas de personnalité propre et se confond avec celle de l’entreprise. En cas de dettes, la fortune personnelle de l’entrepreneur sera engagée.

Le portage salarial

Il existe cependant une alternative encore plus simple et surtout plus sécurisée pour devenir indépendant en Suisse: le portage salarial.

En effet, tout en restant totalement indépendant sur l’ensemble des décisions à prendre, vous bénéficiez de la sécurité d’un contrat de travail et de tous ses avantages (cotisations, bulletin de salaire, etc.).

Aussi, il offre l’extrême confort de vous permettre de confier toutes les démarches administratives à la société de portage que vous choisirez.

Le portage salarial ne vous permet cependant pas d’engager un employé si le besoin apparaît.

Dans un article précédent, nous vous expliquions plus en détails, les différences entre l’entreprise individuelle en Suisse et le portage salarial.

Pour s’associer en toute simplicité : la Société en Nom Collectif

Si vous êtes plusieurs à vouloir vous associer pour créer une entreprise en Suisse, la société en nom collectif offre l’avantage d’être assez simple à fonder et de n’exiger aucun capital minimum.

Il suffit d’être 2 personnes physiques, et de vous entendre sur toutes les répartitions : rôles, bénéfices, etc. 

Les associés, considérés commes des indépendants, sont alors engagés personnellement ET solidairement d’assumer les risques économiques de la société.

L’entente entre les associés est donc primordiale pour la création d’entreprise en tant que Société en Nom Collectif!

Le coût de création de statut est de CHF 1500-4000.

Pour les entreprises aux gros capitaux : la Société Anonyme

Comme son nom l’indique, cette société permet de créer une entreprise en Suisse et à ses différents associés, et investisseurs de conserver l’anonymat.

La société anonyme suisse est idéale pour les capitaux importants et sa constitution est possible à partir de CHF 100 000 minimum.

Ici, la personnalité morale de la société est distincte de celle de l’entrepreneur, qui peut donc être seul pour sa création.

Si plusieurs associés existent pour cette création d’entreprise, la part minimale d’un associé est de CHF 0,01.

Le coût de cette option pour créer son entreprise en Suisse avec la Société Anonyme est de CHF 3 500-7 000 et 20% du capital social doit être libéré à la création (minimum 50 000 CHF).

Un juste-milieu pour les petites et moyennes entreprises : la Société à Responsabilité Limitée

La Sàrl Suisse, société à responsabilité limitée, est une raison sociale suisse qui permet à chaque associé d’assumer une responsabilité à la hauteur de son apport.

Les avantages offerts par ce statut sont similaires à ceux de la SA, mais la grande différence est que pour un Sàrl, le capital minimum est réduit à CHF 20 000.

Créer une Sàrl est donc une option plus accessible que celle de la SA lorsqu’on a des capitaux limités. De plus, une Sàrl pourra facilement être convertie en SA lorsque vos capitaux le permettent.

Aussi, chaque associé se doit de posséder une part minimum de CHF 100.

Créer une Sàrl en Suisse coûte entre CHF 1 750 et 4 500.

Tableau Comparatif des formes juridiques suisse

Pour finir, vous l’avez bien compris, chaque typologie d’activités possède sa solution idéale pour créer une entreprise en Suisse. Vous avez tout pour faire le bon choix !