Les mauvais payeurs, comment s’en protéger…

Aaah, ces mauvais payeurs, ces clients à qui on ne souhaite jamais avoir affaire ! Vous n’en avez pas encore rencontré dans votre parcours ? Tant mieux pour vous.

On parle ici du client qui refuse de payer une fois le travail livré… celui qui brade le prix de votre prestation tout en étant toujours plus exigeant… ou encore celui qui ne répond plus à vos emails une fois la livraison du travail.

Des mauvais payeurs, il y en a partout et dans tous les domaines.

Comment les identifier ?

Et surtout, comment s’en protéger?

Pas de panique, MITC vous donne la marche à suivre pour vous protéger des mauvais payeurs et éviter tout défaut de paiement. 

La chasse au mauvais payeur: mener l’enquête

Consultez la liste noir des mauvais payeurs

Parce qu’il y en a marre des mauvais payeurs… de nombreux auto entrepreneurs ont décidé de les dénoncer sur internet.

Il existe plusieurs listes noires des mauvais payeurs, comme celle-ci. Pensez à les consulter si vous avez un doute sur un nouveau client.

Et si ce dernier a trop de mauvais commentaires, fuyez !

De même, si vous avez affaire à un client malhonnête, n’hésitez pas à le partager pour mettre en garde les autres freelances. 

Les autres freelances : vos alliés contre le client qui ne paye pas

De nombreux groupes Facebook, forums spécialisés et chaînes Slack rassemblent des auto entrepreneurs qui s’entraident et se partagent les bons filons.

Un doute sur un client ? Questionnez les autres freelances. Il se peut que l’un d’entre eux ait déjà eu une bonne – ou une mauvaise – expérience avec ce dernier.

Si plusieurs personnes vous rapportent une expérience négative… vous savez ce qui vous reste à faire. 

Pensez à vérifier la solvabilité de l’entreprise

Pour vérifier la solvabilité de l’entreprise pour laquelle vous allez travailler, rendez-vous par exemple sur RCS en France ou Zefix en Suisse, le registre du commerce et des sociétés.

Si l’entreprise est introuvable ou encore qu’elle est en redressement judiciaire, il se peut qu’elle soit en difficulté pour vous payer.

À bon entendeur…

Le contrat de travail : une valeur juridique en cas d’impayé 

Le contrat de travail est une trace écrite à valeur juridique que vous pourrez utiliser pour justifier de votre travail.

N’oubliez pas d’y détailler les clauses et les responsabilités, engageant aussi bien le client que vous-même.

Exemple : si vous êtes graphiste, inscrivez sur le contrat le nombre de modèles que vous livrerez, ainsi que le nombre de retouches comprises dans la prestation. Cela vous permettra d’être au clair avec le client et d’éviter les quiproquos et les malentendus au moment de la livraison du travail et du paiement !

Attention : un devis ne fait pas office de contrat et n’a malheureusement aucune valeur juridique.

signature-contrat

Évitez les factures impayées, demandez un acompte 

Un acompte : une assurance pour commencer à travailler

En général, c’est 30% de la somme finale qui est versée pour acompte.

Si le client accepte de vous verser un acompte, vous êtes face à une personne honnête qui ne rechignera certainement pas pour vous payer une fois le travail effectué.

Un client refuse de vous verser un acompte, ou chipote un peu trop sur le montant ?

Attention, celui-ci risque de vous faire des histoires sur le paiement final.

Assurance impayé :  faites vous payer avant la mission ! 

Pour être sur d’éviter un impayé, vous pouvez essayer de vous faire régler avant de commencer la mission.

Ce n’est pas vraiment d’usage puisque l’entreprise ne vous connaît pas, ni vous ni vos services, et n’est pas à l’abri d’un prestataire “mauvais travailleur”.   

Certains clients n’accepteront pas de travailler de cette manière. Le cas échéant, cela ne veut pas dire que vous êtes face à un mauvais payeur.

Tournez-vous alors vers les autres solutions proposées dans cet article.

Avez-vous pensé au portage salariale ? 

Avec le portage salarial, plus de problèmes de retarde de payement, ni de défaut de paiement ! 

Véritable tiers entre le freelance et le client, la société de portage salariale s’assure du paiement des prestations.

En cas de problème, elle se charge de communiquer avec le client et de trouver un consensus.

Le portage salarial, c’est une sécurité en plus…

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin