Le futur du travail : quelles perspectives en 2019 ?

Lorsque nous parlons du futur du travail, le constat est généralement sombre et menace le bien-être au travail : instabilité de l’emploi, chômage à grande échelle, dépendance à la locomotion, aliénation… Il ne fait pas de doute que nous sommes maintenant à un tournant en matière de travail.

Et il semble même qu’à bien des égards, le futur du travail est déjà là.

Tout d’abord, il y a les pertes d’emplois prévues en raison de l’automatisation et d’autres innovations apportées par l’intelligence artificielle. À cela s’ajoutent d’ailleurs le machine learning et les systèmes autonomes, qui forcent les pessimistes à imaginer un monde sans travail ni stabilité. Il est clair que notre façon de travailler se transforme, et cette évolution est tout simplement déconcertante.

Mais si ce changement est inévitable, comment s’annonce l’avenir du travail de demain ?

La place de la robotique

robot-intelligence-artificielle

Les pessimistes vont croire qu’aujourd’hui, c’est différent.

Ils craignent que les nouvelles technologies ne nous asservissent davantage, à l’heure où smartphones et ordinateurs conditionnent l’évolution de la société.

Il est vrai que la robotique a fait des progrès ces derniers temps, à en croire les récentes innovations apportées par Tesla, le MIT et le Boston Consulting Group. Les robots peuplent déjà nos usines automobiles et aéronautiques, mais il faut savoir que ces machines accomplissent surtout des tâches compliquées, répétitives voire trop dangereuses pour l’être humain.

Et il en va de même pour l’IA que les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) ont tendance à surexploiter. Or, n’oublions pas l’avis de ces grosses pointures du web, qui estiment que l’IA est loin de pouvoir remplacer le cerveau humain.

Après tout, l’intelligence artificielle sert à automatiser le travail du technicien, du médecin ou du garagiste, mais elle ne peut prétendre à les remplacer !

Le freelancing s’innove avec de nouvelles formes d’organisation du travail

La deuxième perspective qui se profile à l’horizon, c’est le développement du travail indépendant qui va de pair avec celui du management moderne.

Si la tendance du monde du travail aujourd’hui est à l’évolution du management d’équipe, au travail flexible et au freelancing, il n’y a pas de raison que le futur du travail ne contribue davantage à les populariser. Au grand bonheur des développeurs et graphistes qui recherchent des horaires flexibles et choisissent le travail à domicile.

freelance-travail-flexible

Il est vrai que la vie de travailleur indépendant ne séduit pas tout le monde, et cette méthode de travail ne sera jamais adaptée à tous. Cependant, le développement des technologies et l’évolution du monde du travail permettront aux freelances d’optimiser leur temps.

Dans un futur proche, les employés n’auront plus besoin de se réunir au même endroit. La grande disponibilité des outils de travail permettra aux travailleurs de nouvelle génération de choisir plus facilement de vivre n’importe où et d’opter pour le télétravail, plutôt que de devoir déménager dans une ville pour trouver un emploi.

Nous appuierons cette thèse par l’étude Malt-Ouishare, dont le constat est sans appel : 88% des nouveaux freelances choisissent les nouveaux modes de travail par choix et non par obligation.

Enfin, une autre tendance qui se développe dans l’avenir du travail est le portage salarial pour les indépendants. Il s’agit d’une solution flexible qui facilite les nouveaux modes de travail, en permettant à un employé indépendant de bénéficier des assurances sociales et autres prestations associées au salariat.

travailleur-content

Comment préparer le futur du travail?

Certes, nous ne pouvons pas prédire tous les changements et nouvelles formes de travail qui apparaîtront à l’avenir.

Mais nous pouvons au moins nous rassurer sur notre capacité à nous y préparer.

Plutôt que de succomber aux prédictions pessimistes du type « les robots prendront le relais d’ici 20 ans », osons dire que les humains auront la possibilité de travailler comme bon leur semble.

Disons même que chaque travailleur aura le choix sur le travail qui exige sa créativité, son imagination et sa passion. Une chose est sûre : chaque travailleur devra agir et s’engager dans l’apprentissage tout au long de sa vie.

C’est la seule voie pour lui de s’adapter aux changements.