7 astuces pour retrouver un emploi en Suisse en tant que senior

La recherche d’un emploi est déjà un défi en soi. Mais cette situation est encore plus délicate pour les seniors, dont le recrutement présente un coût supplémentaire pour les entreprises. Si vous êtes dans ce cas, quelques astuces ne seront pas de trop pour vous aider à sortir d’une période de chômage.

1 – Faire valoir son expérience

Au-delà de ce coût que vous représentez pour l’entreprise, un argument récurrent face aux seniors, ou même des chercheurs d’emploi à partir de 40 ans, est qu’ils sont sur-qualifiés. En effet, c’est évidemment en fin de carrière que votre expérience est la plus importante. Vous aurez donc tout intérêt à capitaliser sur ce savoir lors de vos démarches.

Par ailleurs, avant de répondre à ces offres, faites le point sur votre parcours : formations, expériences professionnelles de toutes sortes, etc. Au moment de postuler, faites ressortir sur votre CV les éléments répondant à ce que votre employeur recherche.

2 – Accepter de se reconvertir

Il est utile de se tenir au courant des tendances qui prévalent dans votre secteur d’activité. Par exemple, la Suisse est à l’image du monde : elle se tourne majoritairement vers le digital. Par conséquent, les offres d’emploi qui y sont liées sont légion.

En sachant cela, essayez de rapprocher vos connaissances de ces nouveautés. Vous êtes électricien ? Vous serez utiles à la maintenance des réseaux. Vous avez plutôt le profil d’un littéraire ? La rédaction de contenus est recherchée sur le web.

3 – Profiter des aides à la formation de l’ORP

Les offices régionaux de placement (ORP) peuvent vous faire bénéficier d’aides. Ils disposent de conseillers vous fournissant un accompagnement personnalisé, et ils disposent d’une base de données regroupant de nombreux postes à pourvoir. Et surtout, ils peuvent vous fournir une aide à la formation : celle-ci vous sera très utile en cas de reconversion.

Rapprochez-vous donc de l’ORP de votre canton. Par exemple, voici le catalogue des formations éligibles dans le canton de Genève.

4 – Utiliser des sites encourageant l’emploi des seniors

En Suisse, divers portails se sont spécialisés dans l’emploi des seniors. C’est le cas par exemple de https://www.work50.ch/.

Ces sites doivent être privilégiés puisque les recruteurs qui s’y rendent accepteront plus naturellement d’engager des quinquagénaires. Cela dit, vous devrez jouer des coudes pour mettre votre profil en valeur, car ici, vous ne serez plus le seul à disposer d’une grande expérience.

5 – Se lancer à son compte

Dans le cas où vous éprouvez trop de difficultés à trouver un emploi, créez-le vous-même. Les seniors ont effectivement un défaut d’ordre culturel : ils souhaitent trouver un poste interne, alors que les entreprises, elles, tendent à favoriser les prestataires externes. En effet, cela leur permet de mieux gérer leur budget et de faire reposer la relation de travail sur un délai d’engagement beaucoup plus court. C’est un avantage net puisque l’entreprise gagne en flexibilité.

Dans ces conditions, il est préférable, aussi bien pour les employeurs que pour les seniors que ces derniers se tournent vers l’auto-entrepreneuriat. Ils peuvent également opter pour le portage salarial, c’est-à-dire une relation de salariat organisée par une société spécialisée, telle que MITC. Cette solution permettant de lier les avantages d’un employé avec la flexibilité d’un indépendant a le vent en poupe. Vous trouverez plus de détails sur le portage salarial dans notre précédent article.

Avec un minimum de réseau, vous gagnerez en autonomie. A terme, une fois votre portefeuille de clients acquis, vous pourriez même y gagner une belle stabilité.

6 – Utiliser les réseaux sociaux professionnels

Pour se lancer, les réseaux sociaux sont donc une solution à privilégier. Peut-être avez-vous déjà croisé des noms tels que Xing ou LinkedIn ? Si vous ne les connaissez pas, ce sont des réseaux à vocation professionnelle, un lieu où vous pouvez publier votre parcours afin qu’il puisse être vu par d’éventuels employeurs.

Si vous les connaissez déjà, pensez à les mettre régulièrement à jour. C’est important car les algorithmes des réseaux sociaux peuvent en tenir compte pour choisir de mettre en avant votre profil. D’autre part, c’est le lieu parfait pour le portage salarial car les recruteurs apprécient ce genre de réseaux pour trouver de nouveaux prestataires.

7 – Le réseau, toujours le réseau !

Les solutions déjà évoquées ne sont que la partie digitale des manières de bâtir son réseau. N’hésitez pas à vous déplacer sur les forums de l’emploi, recontactez vos anciennes entreprises et dites-leur que vous pouvez revenir de manière ponctuelle, etc. Comprenez bien qu’une partie au moins de votre travail sera de… trouver du travail !

Et puis, la Suisse dispose évidemment de portails de l’emploi généralistes. Nommons par exemple JobUp et Jobs.ch.

Des portails d’emploi spécialisés au portage salarial en passant par une mise en valeur adéquate de votre profil, des solutions existent pour permettre aux seniors de retrouver du travail. Ne vous laissez donc pas abattre !

Si vous voulez en savoir plus sur le portage salarial, n’hésitez pas à nous contacter, nous trouverons ensemble la solution las plus adaptée à vos besoins.