Comment se motiver à travailler en télétravail? Un jeu d’enfant!

Quel est le point commun entre les entreprises Dell, American Express, Salesforce et Teradata ?

Indice : que vous soyez à Genève ou Shanghai, sur votre canapé ou dans votre bureau, vous pourrez assister à une vidéoconférence, construire une stratégie digitale ou réaliser un audit. 

Vous l’aurez deviné, ces entreprises permettent le télétravail. 

Alors pour donner le meilleur de soi-meme, fournir un travail et des livrables de qualité, quelles sont les meilleures astuces pour se motiver à travailler de chez soi ?

Construisez une organisation sur-mesure

Le télétravail (ou home office) exige une répartition savamment étudiée, et surtout, totalement personnalisée, de l’ensemble des tâches que vous avez à réaliser par semaine.

Comme vous le savez : on ne peut pas être bon partout, ni tout aimer. 

Alors, pour trouver la motivation en télétravail : dès le lundi et afin de démarrer du bon pied, répartissez ingénieusement vos missions.

Vous l’avez sûrement déjà entendu, il est recommandé de commencer par ce qui est le plus difficile. Comme par exemple, tout ce qui nécessite une extrême concentration : création, production, analyse, etc. 

Et de réserver pour la seconde partie de votre journée, les tâches d’exécution et qui nécessitent moins d’attention de votre part. 

Mais attention, il n’existe pas de règles absolues pour travailler en télétravail : certains sont ultra productifs le matin, et d’autres, le soir. Des chercheurs se sont penchés sur le sujet, et on parle aujourd’hui d’étude du “biorythme” ou de “cycle circadien”. Connaissez le votre, c’est important!

Autres astuces pour vaincre efficacement le fait de ne pas avoir envie de travailler : créer une routine. Le fondateur de Marketing Mania, Stan Leloup, en parle avec humour dans la vidéo suivante.

Fixez-vous des objectifs

Nous avons une question pour vous: Quel est le meilleur moyen de tergiverser et de multiplier par 2 le temps consacré à la réalisation de la présentation que vous devez envoyer la semaine prochaine à votre client ?

Réponse : ne pas se fixer de deadline pour concevoir ce travail.

C’est le piège dans lequel on peut vite tomber, car sans objectif daté, vous augmentez les “risques” de  ne pas avoir envie de travailler… et d’y succomber!

Alors, sans être trop ambitieux, mais réaliste, allotissez la tâche globale et balisez vos journées. Si vous décidez d’allouer 10 heures au total pour la réalisation de ce livrable, vous pourrez répartir par exemple, ceci en 3 heures de production par jour, sur 3 jours. Et réserver une dernière heure à la correction, relecture et ajustements.

Des outils en ligne astucieux et gratuits existent pour vous aider : un tracker de temps comme Clockify. Ainsi que des timers, basés sur la méthode Pomodoro, qui sont là pour vous rappeler à l’ordre sur les créneaux de travail réel, comme l’application Be.Focused par exemple.

Vous pouvez aussi diviser votre journée en “rushs” de 2 heures, chaque rush étant séparé d’une pause plus ou moins longue.

L’objectif? Faire le plus de tâches possibles durant chaque période de rush, sans se donner le droit aux distractions.

Les étudiants le savent bien, on n’est jamais aussi productif qu’en dernière minute. C’est justement l’effet qu’on recherche en s’imposant une limite de temps pour chaque rush!

Récompensez-vous (vous le méritez)

Dans ces articles à propos de la motivation et de la procrastination, la notion de récompense lors de tâches difficiles ou pénibles à accomplir est mise en avant en tant que facteur de motivation. 

Qu’entend-on par récompense? Ce qui vous fait plaisir, en réalité.

Cela peut-être simple. Par exemple, de nombreuses apps sont là pour rendre vos journées plus agréables, tout en gagnant en productivité. Ces apps de productivité, telles que Forest ou Habitica, utilisent la gamification et les récompenses pour vous inciter à vous concentrer sur vos tâches. 

Mais cela peut aussi aller plus loin. Vous venez de venir à bout d’une période de rush ou de toutes les tâches que vous aviez planifié pour la journée ? Accordez-vous du temps pour prendre un l’air ou pour un petit loisir. 

Une petite session de nage à 11:00? Et pourquoi pas?!

Encore plus loin? Organisez carrément vos journées autour de ce qu’il vous plaît le plus: une passion, un hobbie ou passe-temps qui vous rend heureux. Tout en faisant preuve de sérieux, évidemment!

D’autant plus que le télétravail est propice à ce type de récompenses.

En effet, un des grands avantages du télétravail réside dans la flexibilité et la liberté d’aménager votre emploi du temps. Ce qui vous pemet de ne pas avoir à attendre la fin de la journée pour vous accorder cette récompense.

On est bien d’accord, si le télétravail connaît une telle adhésion dans les mœurs aujourd’hui, et parvient à être adhéré par de nombreux dirigeants, c’est bien parce qu’il est bénéfique à la productivité. Vous auriez tort de vous en priver.

Et construire un bon équilibre entre le professionnel et le personnel, est un beau challenge à relever pour lequel le télétravail peut représenter un jolie levier.

Trouver la motivation pour travailler de chez soi? Un jeu d’enfant! 

Le dilemme du télétravail: home office ou coworking ?

Aujourd’hui, un salarié sur trois est concerné.

Le télétravail connaît une réelle progression dans les esprits, mais aussi dans la pratique. En effet, l’image du travail à domicile a bien évolué. 

En home office ou en espace de coworking, même les dirigeants d’entreprise discernent désormais clairement les avantages du télétravail.

En fait, on observe que 79% des collaborateurs en télétravail sont plus engagés, et même plus efficaces!

Réjouissant.

Alors, abordons les avantages et inconvénients du télétravail et pesons ensuite le pour et le contre des deux principales options d’un tététravailleur: le home office et le coworking.

Les principes et les avantages du télétravail

Avec pléthore de métiers qui peuvent être exercés simplement avec un ordinateur et une connexion internet, il est aujourd’hui possible, pour beaucoup d’entre nous, de travailler de n’importe où. Aussi bien pour le télétravailleur indépendant que pour le télétravailleur salarié. Et que ce soit en home office ou en coworking.

Pour les retardataires, faire du télétravail consiste tout simplement à exercer son métier en fournissant des livrables à une entreprise ou n’importe quelle organisation, à l’extérieur des locaux professionnels dédiés. 

Ainsi qu’il s’agisse de mission, tâche ou même projet, la clé du sucès en télétravail se révèle surtout dans la construction d’une organisation différente et personnalisée, mais avant tout, solide et rigoureuse.

Surtout pour le télétravailleur débutant…

Et, travailler de chez soi, ou en coworking dans des bureaux proches de son lieu d’habitation, présente l’indéniable avantage de réduire le temps de trajet. Voire de le supprimer complètement.

Aussi, en plus d’accroître le sentiment de confiance de tous les collaborateurs, travailler en télétravail offre une grande flexibilité, critère que recherche le travailleur d’aujourd’hui. 

En complément d’un meilleur engagement, et d’une plus grande efficacité, comme évoqués au-dessus, l’avantage du télétravail réside également dans d’autres points.

Entre autre, il permet de développer l’autonomie du poste en télétravail concerné, ainsi que la responsabilisation des travailleurs.

On le décrit comme un climat de “production” favorable à la créativité, novateur, et sain.

Mais voilà, même si aujourd’hui 65 % des travailleurs voient le télétravail comme une direction porteuse et inspirante (étude IFOP Malakoff Médéric), ce mode de travail comporte aussi quelques limites communes au home office et au coworking.

Attention aux limites du télétravail

Évoluant, durant la majorité du temps seul, le sentiment d’isolement peut vite s’exacerber chez le collaborateur, si aucune organisation pour y parer n’est mise en place. 

Effectivement, vous avez moins accès aux différents programmes de formation proposés par l’entreprise.

Vous ne vous retrouvez plus face aux échanges quotidiens entre collaborateurs. Ces mêmes échangent qui facilitent le chemin vers l’information intrinsèquement liée à votre mission.

Fini les blagues entre collègues autour de la machine à café.

Fini les repas après le boulot, pour décompresser de la journée.

Malgré tout ça, il existe des moyens pour contourner les inconvénients du télétravail.

Le meilleur remède contre la solitude ? 

Exemple…

Partir à la rencontre d’autres télétravailleurs de votre région, et ceux avec qui vous partagez des projets ou sujets en commun. Nous vous invitons à consulter http://meetup.com/. Le site (une app est également disponible) rassemble plusieurs thématiques et présente les meilleurs évènements relatifs, en fonction de chaque ville.

Et enfin, pour fluidifier les échanges, des tas d’outils ergonomiques et gratuits existent comme : Skype, Slack, ou même WhatsApp pour ordinateur.

Le télétravail à domicile, pour qui?

Actuellement, le “chez-soi” est le choix plus représenté parmi les travailleurs : 92 % d’entre eux optent pour un emploi télétravail à domicile.

Pour supprimer le temps de trajet, il s’agit de la meilleure des solutions. En effet, en Suisse, 9 personnes actives sur 10 sont pendulaires et passent environ 1 heure par jour sur les routes.

Le home office permet donc de « gagner » en moyenne 1 heure sur votre journée. Soit 5 heures par semaine de temps en plus pour vos loisirs.

Qui dirait non à une demi-journée de temps libre en plus sur sa semaine?!

Ce mode de travail est aussi le grâle pour ceux qui rêvent de travailler sans devoir sortir de leur pyjama. Pas besoin de se préparer le matin et pas besoin de sortir de chez soi… Un bonnheur quand il fait froid!

Mais c’est aussi l’option la plus solitaire, car vous vous retrouverez seul à la maison.

Et il va falloir faire preuve d’une grosse dose d’auto-discipline! Le frigo et la télé ne sont qu’à quelques mètres…

Le coworking, une solution intermédiaire?

Avec l’apparition de lieux dédiés au télétravail, comme l’espace de coworking par exemple, on entrevoit de nouvelles possibilités stimulantes. En France, par exemple, le nombre d’espaces coworking a triplé entre 2017 et 2019

En effet, immergé dans un coworking, vous vous retrouvez face à une véritable concentration de personnes qui connaissent les mêmes problématiques que vous. 

Entraide, partage, et confrontation d’idées, pour ne citer que ça comme avantages. Il se pourrait que l’essayer, c’est l’adopter.

Et puis, ça permet de réduire la solitude que peuvent éprouver les télétravailleurs!

Et comment trouver le bureau en coworking de vos rêves ? Rien de plus simple. 

Avec l’explosion de la tendance, de nombreux projets fleurissent à travers toutes les villes du monde. On peut citer plusieurs entreprises comme Bureaux à Partager, Bewake, ou encore Koworkr.

Contre un “loyer”, il existe plusieurs gammes de tarif coworking possibles. Cela va bien sûr différér en fonction des seuils de loyers de la ville que vous aurez choisi. Mais également du niveau d’options proposés par le local de coworking en lui-même.

L’offre de certains espaces coworking n’a d’ailleurs rien à envier aux meilleurs hôtels. Et certains espaces, tels que Dojo Bali, ont gagné une telle réputation qu’il est souvent difficile d’y trouver une place. 

Les plus gros inconvénients du coworking?

Il est fort difficile de trouver un espace de coworking gratuit. Leurs loyers sont d’ailleurs souvent assez élevés et risquent de décourager plus d’un télétravailleur freelance. 

Ensuite, tous les travailleurs présents dans un coworking space n’ont pas la même charge de travail et il est facile de succomber à la distraction…

Finalement, à moins de vivre en ville, il vous faudra certainement vous déplacer pour vous rendre à l’espace de coworking le plus proche. Ce qui va à l’encontre de l’un des principaux avantages du télétravail. 

Alors, télétravail à domicile ou en coworking?

Votre auto-discipline, votre budget, votre lieu de résidence et votre besoin d’interactions sociales seront les principaux facteurs à prendre en compte dans votre décision. 

Mais au final, l’un n’exclu pas l’autre!

Pourquoi ne pas partager votre semaine en home office et espace de coworking?

Il fait moche? Restez chez vous…

Vous avez du mal à vous motiver? Lisez notre article sur la motivation en télétravail. Ou allez chercher cette motivation dans un espace de coworking!

Psst… Le tarif des coworkings vous dérange et il n’y a pas d’espace de coworking gratuit près de chez vous? De plus en plus de cafés autorisent, voir encouragent, les travailleurs à passer quelques heures chez eux, tant que vous consommez un minimum. Et on ne fait pas seulement référence à Starbucks…

Devenir digital nomad: Les étapes pour ne pas se planter

Dans notre article précédent, on s’interrogeait sur l’avenir du travail et sur sa considérable évolution ces dernières années. Un nouveau mode de vie, mélangeant travail et voyage, est apparu : 

Le travailleur nomade.

Globalement, le métier du digital regorge de fonctions qui permettent le travail à distance sur un ordinateur. 

Alors, qu’ils soient webmarketers ou rédacteurs, etc. Ils ont choisi de travailler en ligne pour gagner de l’argent en voyageant.

Certains choisissent les îles pour une vie paisible et travailler à Bali par exemple. Quand d’autres ne cessent de sauter de port en port pour des aventures aux quatre coins du monde. 

Mais tous ceux qui réussissent dans le travail nomade, sont parvenus à concilier épanouissement professionnel, équilibre de vie personnelle et qualité de vie souvent exceptionnelle. 

Ça fait rêver. 

Vous êtes décidés à aborder ce changement ?

Alors, que faut-il savoir pour réussir à devenir Digital Nomad ? Voici les différentes étapes pour éviter les erreurs.

Osez !

action-movie-set

Posez-vous des questions en établissant un plan. Ayez une parfaite conscience de votre situation professionnelle : aimez-vous encore votre métier ? Autorise-t-il une délocalisation ? 

Votre employeur serait-il ouvert au télétravail ?

Sachez qu’un salarié sur trois est aujourd’hui concerné par le télétravail. Et ce chiffre ne cessera d’augmenter selon les tendances actuelles. Le journal Le Monde en parle même comme de la formule gagnante aussi bien pour le salarié que l’employeur.

Alors pourquoi pas vous ?

Si votre employeur est réfractaire, est-il possible de continuer votre travail en étant indépendant ?

En revanche, si votre métier ne permet pas de travailler à distance, osez la reconversion !

Ayez connaissance de vos forces et appuyez-vous dessus. Pour les trouver, faites ce test : StrengthsFinder 2.0 de Tom Rath. Largement reconnu par de nombreux psychologues et experts de la reconversion, il fait partie des 100 livres du célèbre Personal MBA.

Il existe plusieurs dizaines de métiers qui peuvent convenir à un travail en ligne rémunéré. Abordez-les. Car il en existe forcément un pour vous.

Où le trouver ?

On peut citer une plateforme sérieuse où une dizaine d’offres par jour est publié. Les entreprises paient un abonnement d’environ 300 $ par mois pour y figurer : We Work Remotely.

Vous êtes sensibles aux lettres, la poésie et les figures de style ? La rédaction et la traduction sont peut-être des métiers faits pour vous.

Ou vous possédez déjà des compétences spécifiques et pointues ? Devenez Consultant et vendez votre savoir-faire et expertise.

Allez vers ce qui vous passionne et fixez-vous des objectifs.

Établissez un plan d’actions, et n’ayez pas peur d’être audacieux.

C’est en faisant ce que vous aimez profondément que vous serez bons. Vous allez donc démarquer des autres profils.

Ne cessez jamais d’apprendre

brainstorming-plan-close-up

Être digital nomad, c’est être indépendant la plupart du temps. Et donc, être un peu entrepreneur de soi. 

D’une part, il faudra être certain de vos compétences. Connaître votre métier sur le bout des doigts, ses innovations, ses tendances et ses problématiques actuelles. Mais aussi, savoir vous mettre en avant pour trouver les entreprises qui vous feront confiance. 

Vous allez devoir apprendre à vous vendre. Comment construire votre offre ? À quel prix ? Quelle concurrence ?

Inspirez-vous des plus belles réussites. Les meilleurs entrepreneurs racontent leurs succès Marketing avec ce podcast approuvés par de nombreux web-entrepreneurs : Marketing Mania, lien ici. 

Ensuite, quelles sont les meilleures techniques de prospection qui fonctionnent dans votre secteur ? Quelles sont les ressources que vous avez pour déployer vos talents de négociation ?

Allez à la pêche à l’information au quotidien et continuellement.

Apprenez également les rudiments du Digital Nomadisme. 

Car forcément, gagner sa vie en voyageant réclame une contrepartie. Une auto-discipline de fer est impérative. 

Alors, interrogez-vous sur ce qui vous correspond le mieux et comment avoir envie de travailler au quotidien, sans vous laisser distraire.

Autre chose : vous venez de trouver le meilleur pays pour vivre et travailler ?

Une préparation béton sera à réaliser avant ce voyage!

Par exemple, où trouver les bonnes connexions WiFi ? Une excellente application existe sur Android et iOs : WiFi Finder. Elle peut être utilisée dans 140 pays différents. Pour économiser votre Data, elle est utile lorsqu’on veut gagner de l’argent en travaillant sur internet.

Autre question, comment communiquer avec les clients ?

De quel matériel aurez-vous besoin : espace de stockage, tablette graphique, casque audio, logiciels, etc. ?

Pour réussir dans cette voie, il faut explorer toutes les pistes, se préparer et apprendre sans cesse.

Une excellente plateforme en ligne existe et propose des formations de qualité dans tous les domaines : Udemy. Certaines d’entre elles sont gratuites. Pour les apprentis rédacteurs par exemple, on recommande : “Comment devenir rédacteur web et gagner sa vie en ligne ?” par David Gos. Totalement gratuite, la formation aborde les concepts fondamentaux et élémentaires de la rédaction.

De quoi vous mettre sur les rails.

Ne vous isolez pas !

coworking-conseils

Partez à la rencontre d’autres Digital Nomads.

Discutez avec eux et échangez sur les meilleures pratiques. Fréquentez les espaces de co-working, les événements networking, et contactez-les influenceurs.

Trouvez un mentor ! 

Vous aurez des milliers de questions en tête, peut-être des centaines d’idées vont vous traverser l’esprit : parlez-en à quelqu’un qui a déjà traversé toutes ces étapes et demandez de l’aide. 

Les retours d’expérience sont toujours bons à prendre. Et les regards extérieurs vous permettent souvent de prendre de la hauteur, et donc de débloquer certaines situations.