Consultant informatique – ESN vs Freelance!

Au cours de sa carrière, le consultant en informatique peut se retrouver confronté à un choix de taille : devoir choisir entre la liberté du freelancing ou la sécurité de l’ESN (le nouveau nom de la SSII).

En effet, l’entreprise de services du numérique, offre l’assurance d’être payé.

Pourtant, s’il y a un trait de personnalité qu’on retrouve souvent chez le consultant en informatique, c’est ce penchant pour l’autonomie. 

Au fait, et s’il existait un monde où l’on pourrait avoir les avantages de travailler en SSII, tout en ayant la liberté du freelancing ?

L’ESN : esprit d’équipe et salaire fixe

S’il est indéniable que l’ESN possède des avantages liés à la sécurité de l’emploi, ces avantanges s’étendent aussi plus largement. 

D’une part, en plus d’avoir un salaire assuré, la sécurité va jusque vers des aspects de protection sociale. En effet, le fait d’exercer son métier de consultant informatique, en tant que salarié, vous offre le droit au chômage. 

Aussi, évoluer au sein d’une ESN, c’est avoir l’occasion de travailler en équipe et d’avoir un accès à la formation plus facile que si vous êtes un consultant informatique indépendant.

De plus, la structure de l’entreprise ESN offre généralement une certaine solidité des projets et dans la typologie des clients. Elle propose aussi une grande diversité dans les projets que vous pourrez mener.

ESN = Sécurité, mais…

Pour les aspects négatifs, le premier, est bien entendu, l’absence de liberté. En tant que consultant informatique salarié, vous ne choisissez pas vos missions lorsque vous êtes employé dans une ESN informatique.

Vous ne développez donc ni vos talents d’entrepreneur, ni les compétences que vous choisirez. Mais au contraire, celles qui seront utiles au projet. 

Enfin, et selon nous le gros point noir de ce mode, est que tout le travail fourni va nourrir la notoriété de l’entreprise, et non votre visibilité personnelle. 

Alors, à l’heure où certains auteurs influents sur l’avenir du travail, comme Laetitia Vitaud, parlent de gérer leur réputation professionnelle comme une véritable entreprise, il s’agit d’un véritable point de réflexion. Il est à appréhender en profondeur, afin de peser le pour et le contre avant de succomber à n’importe quel salaire attractif en SSII.

Freelancing : liberté et entreprenariat

Évidemment, devenir freelance en informatique offre l’énorme avantage de la liberté. Point non-négligeable, en particulier pour le Consultant Informatique, qui s’avère être un profil très autonome.

Et travailler en tant qu’indépendant attire de plus en plus de profils.

Liberté de réaliser ses propres choix stratégiques, de se développer une réputation mais aussi une expertise et des compétences au sein d’un secteur d’activités qui passionne. Liberté de fixer son propre tarif journalier de consultant informatique et de gérer une relation commerciale selon sa propre politique, etc…

La liste de points attrayants est longue si on réalise ses missions en informatique en freelance.

Ensuite, la carrière d’indépendant en informatique vous offre l’opportunité, sans prix, de développer votre propre réseau.

Si au début, trouver soi-même ses propres missions peut s’avérer être une tâche ardue, il n’en est rien dès lors que vous disposerez d’une expertise solide et d’une excellente réputation.

À partir de ce moment-là, l’offre en freelance en informatique vient frapper seule à votre porte, et devient davantage une invitation à développer votre portfolio.

À vous de saisir l’occasion d’en faire plus qu’une simple mission en informatique.

Si par exemple, vous venez juste d’aborder une reconversion en informatique, il existe pléthore de plateformes de freelance en informatique. 

Alors, avec tout ce lot de points positifs, pourquoi ne pas signer de suite ?

Freelance = liberté, mais…

Et bien parce que le freelancing possède également de hautes exigences : grande rigueur, professionnalisme constant, ansi que de hautes capacités organisationnelles pour répartir son temps correctement.

Sans oublier qu’en tant qu’entreprise individuelle (en admettant que c’est le statut que vous choisissez), vous mettez votre responsabilité personnelle en jeu.

Il s’agit également d’être multi-tâches : démarchage commercial, gestion client, production, formation pour monter en compétences, et surtout l’administratif… qui représente souvent la bête noire des entrepreneurs. 

Finalement, obtenir le statut d’entreprise individuelle en Suisse a un coût non négligeable, que ce soit à l’entrée, mais aussi au moment de déclarer ses revenus.

Sécurité + liberté = ?

Travailler dans une ESN offre confort salarial et sécurité, mais un « manque » de liberté et de reconnaissance.

En tant que freelance, la gestion fait « perdre » du temps, les coûts sont plus elevés et les risques sont considérables…

Mais est-ce obligatoirement le coût à payer pour obtenir ce niveau de liberté et/ou de sécurité tant recherché?

Pas forcément…

Dans l’intro, nous vous parlions d’un option intermédiaire qui rassemble le meilleur des deux mondes. Cette option, c’est le portage salarial, que nous vous expliquons dans cet article.

Evidemment, le portage salarial a un certain coût, mais en contrepartie, il offre la sécurité du statut de salarié et la flexibilité d’un indépendant.

Vous êtes curieux?

N’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous expliquer le fonctionnement du portage salarial plus en détails.

Vous pouvez aussi demander une simulation individualisée et gratuite des coûts du portage salarial.

Alors un conseil : lancez-vous !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin